mardi 31 janvier 2012

Cheval de Guerre de Steven Spielberg

La vraie affiche ici !

Coucou ici ^_^

La semaine dernière j'ai eu la chance d'aller à l'avant première (très avant première puisque le film ne sort que le 22 février prochain) de "Cheval de Guerre", le dernier film de Steven Spielberg. Autant dire que je vais avoir du mal à rester objective, étant une passionnée des chevaux ! ^^ Mais je vais essayer de faire un condensé de mes pensées et de ce qui s'est dit autour de moi. 
Tout d'abord, je ne savais pas trop quel genre de film j'allais voir, et je ne me souviens même pas avoir regardé la bande annonce. Mais rien que le fait que ça parle de chevaux m'a donné envie d'y aller. Je peux donc comprendre que les gens non amoureux des équidés soient un peu réticents à aller le voir. MAIS ! J'ai envie de changer votre à priori :D
Si la plupart des films sur la guerre se ressemblent, il est rare que le personnage principal ne soit pas un humain. Plantons le décor. Nous sommes à la veille de la guerre 14-18 au Royaume-Uni, Albert, un jeune fils de fermier, s'attache à un poulain né récemment dans un champs voisin. Il tente avec tant bien que mal d'approcher le cheval, mais sans succès. Tout va changer pour lui lorsqu'un jour son père reviendra des ventes aux enchères avec ce fameux cheval. Albert va l'élever avec amour et lui donnera le nom de Joey. On aurait pu faire un film entier sur la relation entre le jeune homme et son cheval, mais cela aurait été trop facile. (et déjà fait surtout !) Avec l'arrivée de la guerre entre la France et l'Allemagne, dont l'Angleterre a pris part, la cavalerie ratissera les terres de son peuple à la recherche de soldats et chevaux. Là commence la véritable aventure du film. Joey et Albert seront séparés, le cheval étant acheté par un capitaine de la cavalerie et le jeune homme trop jeune pour aller à la guerre. Nous continuerons donc l'histoire avec Joey, qui, à lui seul passera entre les mains de plusieurs cavaliers, ira de camps en camps, même chez les occupés, peu importe la nationalité. 
Bon, soyons clair tout de suite, celui qui ne pleure pas pendant ce film, est TRES fort ! Je ne parle pas forcément de pleurs de tristesse puisqu'on passe par toutes les émotions à travers ce film. Et que la scène où j'ai déversé des torrents de larmes, était une scène 'joyeuse'. J'ai toujours trouvé que les films relatant la guerre étaient dur, autant moralement que visuellement, et ce film ne fait pas exception à la règle. J'aimerais tout de même vous rassurer, si vous êtes sensible aux images choquantes, voir gores, il n'y a rien de tout ça. Si mes souvenirs sont bons, on ne voit que rarement du sang. Mais alors moralement, on prend un gros coup de massue. Ne vous attendez pas à gambader dans un champs de pâquerettes tout du long, parce que c'est dur, c'est la guerre après tout. Et ceux qui sont des amoureux des chevaux prendront un double choc. Si Spielberg a été fort sur un point, c'est bien celui là, la corde sensible, sentimentale. 
Pour terminer, je ne pourrais que vous recommander ce film parce que c'est une leçon humaine, un moment fort et vraiment émotionnel. Si les pertes humaines de la guerre sont énormes, sachez qu'entre 1914 et 1918, près de huit millions de chevaux ont été sacrifié et ce film leur rend un magnifique hommage. Les acteurs sont très bons et on reconnaîtra certaines têtes connues (dont Tom Hiddelston, qui joue notamment Loki dans le film Thor, là je ne suis pas objective du tout, je vous l'accorde). Si vous voulez sortir du cinéma en étant émus, et en ayant pas l'horrible impression d'avoir dépensé pour rien, allez y. Je finirais par la bande annonce, qui j'espère terminera de vous convaincre ! 

(J'en ai la larme à l'oeil rien qu'en me souvenant des scènes x) )

Plein de bisous ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Tu dessines merveilleusement bien, je suis jalouse :o
    Bisous ! ♥

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup, c'est vraiment gentil :D ♥

    RépondreSupprimer